• Post category:presse
logo La Tribune hd

Testament en ligne ? Les notaires aimeraient bien l’enterrer

Un nouveau site internet propose de rédiger en ligne son « Testament Express » en « trente minutes chrono » pour un prix allant de 35 euros à 70 euros. Émoi chez les professionnels.

Régler votre succession en trente minutes chrono et pour une somme modique. C’est ce que propose le site Testamento depuis mardi. Les successions représentent environ 60 milliards d’euros par an, mais dans neuf cas sur dix, elles se font sans testament. Seulement 200.000 testaments olographes, c’est à dire rédigés de la main de la personne qui prépare sa succession, sont enregistrés chaque année. Les autres, qui souffrent souvent d’une trop grande ambiguïté ou de manque de clarté sont pour la plupart invalides.

Un marché de 10 millions de personnes

Flairant un filon, Virgile Delporte a créé un modèle en ligne « garantissant, selon lui, une valeur juridique« . Ainsi est né Testamento, le site internet qui pour un prix allant de 35 euros à 70 euros vous offre son « Testament Express » en « trente minutes chrono« . Libre ensuite à la personne de faire enregistrer ce document au fichier central des dispositions des dernières volontés (FCDDV) tenu par les notaires, ou tout simplement de le conserver chez soi. Le cœur de cible? Les 30-50 ans en couple, qui représenteraient un marché potentiel de 10 millions de personnes, selon le site, cité par le Figaro.

Les notaires ne l’entendent pas de cette oreille

Évidemment, l’idée n’est pas du tout du goût des notaires.

« Vendre cette démarche juridique comme un produit fini sur Internet, laisser croire aux gens à cette simplification et à l’inutilité des conseils de l’officier public, c’est dangereux, contraire à la déontologie, inacceptable« 

s’indignait mardi dans les colonnes du Figaro Me Laurent Mompert, porte-parole du Conseil supérieur du notariat.

« On ne rédige pas un testament comme on achète une baguette de pain », soulignait quant à elle Me Barbara Thomas-David, notaire à Paris. Les situations familiales sont de plus en plus complexes et nécessitent souvent du sur-mesure« , complétait-elle. A noter par ailleurs qu’en France, l’exercice illégal d’une profession juridique est répréhensible devant la loi. La bonne idée de Virgile Delporte pourrait donc bien se heurter à un mur légal.

 Par latribune.fr, le 4 décembre 2013.